#COVID-19 et #complications neurologiques : que sait-on à ce stade ?

Postado em

Paris, France— On le sait, le Covid-19 affecte particulièrement les poumons, le cœur et les reins [1,2,3,4]. Dans un article publié dans Neurology Today, journal de L’American Academy of Neurology, des neurologues italiens alertent également sur la présence de troubles neurologiques aigus chez les patients Covid+ [5].

Le Dr Alessandro Pezzini (professeur associé de neurologie à l’université de Brescia, Italie) rapporte plusieurs cas de syndromes neurologiques chez des patients Covid+, notamment des AVC, des états confusionnels, des épilepsies et des syndromes neurologiques non-spécifiques qui ressemblent à des encéphalites.

Il ajoute qu’à ce stade, il est difficile de savoir si ces syndromes sont induits par le virus SARS-CoV2  lui-même ou s’ils sont liés à des réponses indirectes, conséquences de l’infection.

A-t-on observé les mêmes complications en France ? Que sait-on aujourd’hui de ces syndromes neurologiques directement ou indirectement induits par le virus ? Nous avons posé ces questions au Dr Michel Dib, neurologue à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris.

Medscape : A-t-on connaissance de syndromes neurologiques qui pourraient être directement liés au SRAS-CoV2 en France ?

Dr Michel Dib : A ce jour nous savons qu’il existe deux types d’atteintes neurologiques dans  la maladie Covid-19.

Dr Michel Dib

Dans le premier tableau que l’on peut qualifier de primaire, la maladie commence par des symptômes neurologiques, témoignant d’une atteinte du système nerveux central. Ce qui est sûr, c’est que ces présentations  neurologiques, à ce jour, sont rares mais il y en a.

Il s’agit, le plus souvent, de personnes âgées arrivées aux urgences avec un tableau sévère de confusion, désorientation, agressivité, sans signe de rhinopharyngites ou de toux. Au bilan d’entrée, aucun signe de localisation n’a été rapporté, le scanner était normal mais la radiographie pulmonaire s’est avérée évocatrice d’un Covid-19. Et les tests PCR réalisés par la suite se sont révélés positifs.

Nous avons observé également un cas ou l’épilepsie était un des premiers symptômes.

Nous n’avons pas constaté de signes méningés dans ces tableaux, il s’agit essentiellement  d’encéphalites. A l’instar des encéphalites virales observées avec d’autres virus comme le virus de l’herpès. Les patients qui présentent ces symptômes ont probablement une prédisposition immunitaire spécifique.

Medscape : Comment pourrait-on expliquer ces tableaux primaires ?

Dr Michel Dib : L’hypothèse la plus probable à mes yeux est celle de la transmission rétro-axonale du virus, de transport par les nerfs. A partir des poumons, le virus pourrait diffuser par les racines rachidiennes vers la moelle et de la moelle au tronc cérébral où il se concentrerait, d’où les symptômes neurologiques sans troubles de localisation.

Cette diffusion rétro-axonale du virus vers le tronc cérébral pourrait aussi être une des raisons des défaillances respiratoires observées avec le Covid-19 car le tronc cérébral contrôle la respiration. Cela a été évoqué.

Une autre hypothèse a été formulée, celle de la neuro-invasion hématogène mais, je crois plus à une transmission rétro-axonale qu’à un passage par le sang. Car si le virus passait par le sang jusqu’au SNC, il y aurait beaucoup plus de tableaux neurologiques, je pense.

Medscape : Les italiens parlent aussi d’AVC ? Le virus pourrait-il atteindre directement le cerveau ?

Dr Michel Dib : J’ai connaissance d’un seul cas. Mais, il faudra attendre les publications pour savoir si ces d’AVC sont directement liés au virus, ou aux facteurs de risques vasculaires, déclenchés dans le contexte de cette infection sévères chez un sujet fragilisé. Il est encore difficile de savoir si la barrière hématoencéphalique empêche le passage du SARS-CoV2 au niveau du cerveau.

Par ailleurs, nous savons que le Covid-19 est associé à des troubles de la coagulation. Ce ne serait pas donc surprenant d’avoir des thrombophlébites cérébrales, qui pourraient compliquer les stades avancés de la maladie, et causer un tableau neurologique (dit secondaire). Malheureusement, cette atteinte ne peut pas être confirmée actuellement, car l’IRM est difficile à réaliser étant donné les conditions des patients et de prise en charge. A noter que tous les patients hospitalisés pour un Covid-19 reçoivent de l’héparine de bas poids moléculaire (HBPM) à dose préventive.

Medscape : A-t-on observé d’autres types d’atteintes neurologiques secondaires ?

Dr Michel Dib : Outre les tableaux primaires, qui semblent très rares, il y a beaucoup de tableaux où la confusion et la désorientation viennent au cours de la maladie. Il s’agit de tableaux secondaires.

Ils peuvent s’expliquer, là aussi, par la diffusion du virus jusqu’au tronc cérébral par une voie directe mais aussi par de multiples raisons qui vont de l’hypoxie, aux troubles ioniques et qui sont en lien avec l’altération de l’état général du patient en raison de l’infection.

Medscape : Quid des anosmies ?

Dr Michel Dib : Des cas d’anosmies ont, en effet, été rapportés. Certains suggèrent qu’elles sont le résultat de l’inflammation ORL liée à l’infection mais il semble qu’il y a des cas où les patients n’ont pas de symptômes nasaux.  Je crois donc plutôt à un symptôme neurologique, à l’atteinte retro axonale du nerf olfactif par le virus.

Medscape : Plus généralement, les patients atteints de troubles neurologiques sont-ils plus à risque de Covid-19 ?

Dr Michel Dib : A ce jour, nous n’avons pas observé de surreprésentation de cas de Covid-19 chez les patients atteints de maladies comme la SEP, par exemple. On suppose que les pathologies neurologiques font partie des atteintes chroniques qui fragilisent l’organisme mais, il n’a pas été décrit à ce jour d’augmentation particulière de cas de Covid-19 dans ces populations particulières.

Le Dr Michel Dib n’a pas de liens d’intérêt en rapport avec le sujet.

 

 

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google

Você está comentando utilizando sua conta Google. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s