#Quand #confinement rime avec beaucoup plus de temps passé devant les #écrans (surtout chez les jeunes adultes)

Postado em

France — Après les addictions, la prise de poids et la gestion de l’anxiété, le nouveau volet de l’enquête CoviPrev menée par Santé publique France sur les comportements et le vécu des Français de plus de 18 ans pendant le confinement s’est intéressée à l’activité physique [1]. Comme attendu, les réponses montrent une baisse de l’activité physique et une augmentation du temps passé devant les écrans, et donc, de la sédentarité. Avec un impact plus important du confinement sur temps passé assis et temps d’écran chez les jeunes adultes.

Moins de 30 min/jour d’activité physique chez 6 personnes sur 10

Sans grande surprise, il ressort de ce volet de l’enquête CoviPrev que les limitations de déplacement et l’isolement imposés par le confinement ont réduit fortement la pratique des activités physiques dans la population, sachant que l’intitulé « activités physiques » comprenait les activités faites au travail, au domicile, pour les déplacements ou lors des activités sportives ou de loisirs.

Concrètement :

  • Près de la moitié des personnes interrogées ont déclaré une diminution de leur activité physique ;
  • Et près de 6 personnes sur 10 ont fait moins de 30 min/jour d’activité physique pendant le confinement.

Cependant, à les croire, les Français ont pour une grande partie maintenu leur niveau d’activité sportive pendant le confinement, voire l’ont augmenté :

  • 45% d’entre eux n’ont pas changé leur habitude ;
  • 37% des personnes interrogées ont déclaré une diminution de leur activité sportive ;
  • 18% ont néanmoins augmenté leur pratique sportive.

Les nouvelles technologies ont joué un rôle dans cette pratique en milieu confiné puisqu’un tiers des personnes ayant fait de l’activité sportive au moins une fois dans la semaine précédant l’enquête (33%) ont déclaré avoir utilisé davantage des applications, des vidéos ou la télévision pour pratiquer cette activité sportive (yoga, renforcement musculaire, etc.). La progression de l’utilisation de ces outils a été plus forte chez les femmes, note Santé publique France.

6 personnes sur 10 ont augmenté leur temps d’écran

Les nouvelles technologies ont été mises à profit pour faire du sport, mais pas que…Smartphone, tablette et ordinateurs ont énormément servi à rester en contact avec son entourage, s’informer ou encore s’occuper (films, séries, réseaux sociaux…).

Ainsi, parmi les personnes interrogées 59% ont déclaré une augmentation du temps passé devant un écran pendant leur temps libre, avec un moyen passé de 5h par jour, pendant le confinement (hors activités professionnelles). Mais parmi l’ensemble des personnes interrogées, près d’un quart a déclaré y consacrer 7h ou plus par jour.

Près de 6h30 passées assis par jour en moyenne pendant le confinement

S’intéressant à la sédentarité pendant ce temps particulier du confinement, Santé publique France a également posé la question du temps passé en position assise, et les résultats sont assez parlants : 61% des personnes interrogées ont déclaré une augmentation du temps passé assis avec un temps moyen de 6h19 heures par jour. Un tiers des personnes interrogées a déclaré passer plus de 7 heures assis par jour.

Concernant les indicateurs de sédentarité, temps passé assis, rupture insuffisamment fréquente du temps passé assis et temps d’écran on constate que les jeunes adultes, les personnes ayant travaillé à domicile pendant le confinement et les personnes vivant en milieu urbain sont les catégories les plus concernées.

Attention au risque de sédentarité chez ceux qui continuent à télétravailler

Qu’il s’agisse de l’augmentation du temps d’écran ou du temps passé en position assise, ce sont surtout les jeunes, les personnes ayant travaillé à domicile pendant le confinement et les personnes vivant en zone urbaine qui ont été les plus concernées.

Conclusion de Santé publique France : « la fin du confinement est propice à la reprise des activités physiques quotidiennes. Une attention toute particulière doit toutefois être accordée à la sédentarité et la rupture de sédentarité pour les personnes qui poursuivent le télétravail ».

 

 

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google

Você está comentando utilizando sua conta Google. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s